Un nouveau pôle d'échanges multimodal

L’accessibilité, les déplacements et la mobilité sont des enjeux majeurs pour la Bretagne. C’est pourquoi, l’Etat et le Conseil Régional de Bretagne ont proposé en janvier 2019, un Pacte d’Accessibilité et de Mobilité pour la Bretagne avec une vision ferme et ambitieuse des objectifs à atteindre. Ainsi, le Pacte prolonge, en autre, les engagements pris pour l’accessibilité ferroviaire de la Bretagne tel que :

  • Garantir la desserte TGV Quimper-Paris jusqu’en 2027 par une contractualisation entre la région Bretagne et SNCF Mobilités.
  • Confirmer la liaison Quimper-Paris en 3h00 comme un objectif partagé par l’Etat.
  • Engager des études sur la section nouvelle Rennes-Redon qui permettra, notamment, de rapprocher Quimper de Rennes.

Une nouvelle Ligne à Grande Vitesse vers l’ouest a été inaugurée le 1er juillet 2017. Elle permet aux trains de circuler à une vitesse comprise entre 300 et 320 km/heure, diminuant ainsi le temps de trajet entre Paris et Quimper de 45 minutes.

La liaison Quimper-Brest effectuée en TER a été remise en service en décembre 2017 après une année de travaux pour renouveler 70 kilomètres de voies.

Le projet Bretagne à Grande Vitesse s’appuie également sur la modernisation des lignes Rennes-Brest et Rennes-Quimper dans le but de prolonger l’effet LGV, de raccourcir les trajets, d’accroître la circulation.

Pour accompagner ce projet, Quimper Bretagne Occidentale, l’Etat, la Région Bretagne, le Conseil Départemental du Finistère, SNCF Gares&Connexions et SNCF Réseau se sont engagés dans une démarche partenariale en vue de réaménager le Pôle d’Echanges Multimodal de Quimper. Mercredi 13 février 2019, ils ont signé un contrat de pôle qui formalise le périmètre du projet, ses coûts et son planning.

Pourquoi un Pôle d’échanges multimodal (PEM)

Vue d'architecte de l'aménagement futur du PEMVoir l'image en grand Vue d'architecte de l'aménagement futur du PEM de la gare de Quimper.Agence TER, paysagistes, urbanistes

L'effet Bretagne à Grande Vitesse

Le projet de réaménagement du Pôle d’Echanges Multimodal (PEM) de Quimper prend place dans une dynamique d’aménagement ferroviaire sans précédent pour la Bretagne. Cette dynamique appelée Bretagne à Grande Vitesse (BGV) est le grand projet d’aménagement régional qui vise à rendre la Bretagne plus accessible, plus proche de Paris et mieux desservie dans son maillage interne. C’est l’opportunité pour l’ensemble du territoire de gagner en attractivité.

Ligne à grande vitesse, une nouvelle dynamique d'attractivité

Le projet Bretagne à Grande Vitesse est construit autour du déploiement de la LGV Bretagne-Pays de la Loire qui relie Quimper à Paris en 3h31 et 2 allers-retours TGV supplémentaires entre Quimper et Paris. Les voyageurs bénéficient également à Rennes de correspondances optimisées.

L'axe ferroviaire Brest-Quimper modernisé et l'offre TER densifiée

La modernisation de l’axe ferroviaire entre Brest et Quimper améliore l’accessibilité du Finistère par des liaisons performantes entre Brest et le sud de la Bretagne jusqu’à Nantes et proposer une offre complémentaire train + car. La ligne LGV s’accompagne d’un renforcement de l’offre TER et les correspondances TGV sont améliorées.

Qu'est-ce qu'un pôle d'échanges multimodal ?

Le pôle d’échanges multimodal est un lieu d’articulation et d’interconnexion des différents modes de déplacements : la marche, les deux roues, les transports en commun (bus urbains et cars), le train (TGV et TER), les taxis et les voitures individuelles. Le pôle d’échanges multimodal est une plateforme vers laquelle tous les moyens de transports convergent. Il permet aux utilisateurs de pouvoir choisir leur mode de déplacement en favorisant l’intermodalité.

Une démarche partenariale

Pour anticiper et accompagner l’effet LGV , Quimper Bretagne Occidentale, l'Europe, l’Etat, la Région Bretagne, le Conseil Départemental du Finistère, SNCF Gares&Connexions et SNCF Réseau se sont engagés dans une démarche partenariale en vue de réaménager le pôle d’échanges multimodal (connexions train – autocar – bus – voiture – piétons et cyclistes) de Quimper.

Cette démarche a permis d’élaborer, dans le cadre d’une étude préalable, un scénario d’organisation, prenant en compte les enjeux urbains, capacitaires, d’accessibilité et d’intermodalité du secteur de la gare.

Répondre aux quatre enjeux du pôle d'échanges multimodal

Enjeu capacitaire : adapter la gare à une augmentation de la fréquentation

La mise en œuvre de la Ligne à Grande Vitesse, l’amélioration du réseau ferré jusqu’à Quimper et le renfort de l’offre TER entraine une forte augmentation du nombre de voyageurs pour les transports ferroviaires (1,35 à 1,6 million à l’horizon 2025 contre 920 000 en 2016 pour le réseau ferré) ainsi que pour les transports en commun (1,15 million de voyageurs en 2025 contre 914 000 en 2014 pour la gare routière). Afin de répondre à ces évolutions et accueillir dans les meilleures conditions cet afflux nouveau, le PEM a besoin d’être réaménagé.

Enjeu intermodal : favoriser le développement des transports collectifs et faciliter les échanges intermodaux sur le site de la gare

Le réaménagement du Pôle d’Echanges Multimodal s’inscrit dans une démarche durable et un juste équilibre entre les déplacements en transports collectifs, modes actifs (piétons/cyclistes) et véhicules particuliers.

Le projet vise à améliorer l’accessibilité pour tousEnjeu d'accessibilité : améliorer l'accessibilité pour tous et par les différents modes de transport

Le projet vise à permettre une bonne accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Ainsi, le bâtiment voyageurs, la gare routière, les quais ferroviaires et l’ensemble des espaces extérieurs seront aménagés de manière à garantir une accessibilité facilitée et confortable à tous. L’enjeu est aussi de favoriser l’accès rapide à la gare par les différents modes de transport (collectifs, modes doux, voitures et taxis).

Enjeu urbain : contribuer au projet global d'aménagement et de développement du quartier de la gare : 765 Avenue

Le réaménagement du PEM est un formidable levier de requalification urbain et paysager des espaces, notamment de l’avenue de la Gare et l’avenue de la Libération. C’est une étape décisive dans l’évolution du quartier.

Baptisé « 765 avenue », le projet urbain a pour objectif de valoriser le cadre de vie, d’accueillir une cité des entreprises et d’accompagner le renouvellement du parc de logement.

Le schéma de réaménagement du PEM

En 2018, Quimper Bretagne Occidentale a lancé un concours de maîtrise d’œuvre pour la passerelle ferroviaire, les aménagements urbains et la gare routière. Trois candidats ont proposé un projet :

  • Dietmar Feichtinger Architectes
  • Marc Barani Architectes
  • Agence Ter Paysagistes-urbanistes

Le conseil communautaire du jeudi 31 janvier 2019 a validé le choix du maître d’œuvre, le groupement retenu est celui formé autour de l’Agence TER, primée en 2018 par le Grand Prix de l’Urbanisme.

Le projet retenu propose un « Parc En Mouvement » à forte valeur paysagère pour donner au PEM une identité de « gare parc », tout en favorisant les échanges intermodaux et l’accessibilité à la gare. Ce nouvel équipement préfigurera le nouveau visage du quartier de la gare et de ses transformations. Dans un second temps, le projet urbain 765 avenue poursuivra la mutation de ce quartier.

La passerelle reliant le parvis au parking Nord se présente comme un belvédère sur les voies ferrées. Son vocabulaire architectural rectiligne lui confère une monumentalité épurée.

Courant 2019, des travaux de libération d’emprises seront entrepris avec notamment les démolitions de la Halle Sernam et de l’aile du bâtiment voyageurs.

Un parking public temporaire sera également créé sur les friches ferroviaires pour les besoins d’organisation du chantier.

Un nouveau parvis ouvert sur la ville et des espaces publics requalifiés

Le parvis de la gareVoir l'image en grand Le parvis de la gare qui favorisera la circulation des piétons.Vue d'architecte - Agence Ter, paysagistes, urbanistes

Un grand parvis face à la gare garantira une meilleure connectivité entre les différents modes de transport et offrira un nouvel espace public pour les voyageurs et les riverains.

Ces espaces publics permettront de nouvelles circulations confortables pour les piétons et cyclistes arrivant du centre-ville, de l’est du quartier, du sud mais également du nord. La gare s’ouvrira sur la ville.

Une passerelle piétonne au-dessus des voies ferrées

La passerelleVoir l'image en grand La passerelle reliant le parvis de la gare au parking Nord (salle omnisports Michel Gloaguen).Vue d'architecte - Agence Ter, paysagistes, urbanistes

La création d’une passerelle piétonne inter-quartier desservira les quais ferroviaires.

Elle répond à une exigence de mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite, par la mise en place d’ascenseurs à chaque extrémité de la passerelle et sur chaque quai. Elle permettra également d’optimiser l’usage du parking de la salle omnisport. La mise en accessibilité sera complétée par plusieurs dispositifs et le souterrain actuel sera conservé et mis aux normes.

Le schéma de réaménagement du PEM de Quimper.Voir l'image en grand Le schéma de réaménagement du pôle d'échanges multimodal de Quimper.

Réaménagement du bâtiment voyageurs

Il sera réaménagé de façon à augmenter et optimiser la capacité d’accueil des voyageurs, offrir de nouveaux services, améliorer son accessibilité, renforcer la sûreté des voyageurs et garantir une intermodalité efficace avec la gare routière. La démolition de l’aile du bâtiment voyageurs permettra d’ouvrir le parvis vers la nouvelle passerelle piétonne, la future gare routière et vers l’est du quartier qui sera amené à muter à plus long terme.

Des stationnements optimisés

85 places de stationnement de courte durée seront disposées à l’ouest du bâtiment voyageurs. La nouvelle passerelle permettra un accès aux 335 places de parking de la salle omnisport. Le parking longue durée proposera 135 places de stationnement. Le projet prévoit la création d’une maison du vélo avec 50 places de stationnement sécurisés et des arceaux vélos sur le parvis.

Une gare routière déplacée

La future gare routière La future gare routière qui sera construite à l'est du bâtiment voyageurs de la gare.Vue d'architecte - Agence Ter, paysagistes, urbanistes

Le projet prévoit la création d’une nouvelle gare routière. Avec 16 quais indépendants en partie abrités sous une travée de la Halle Sernam. Elle permettra de recevoir les autocars de voyages longues distances.

Elle accueillera également les taxis, positionnés à proximité du bâtiment voyageurs et de la passerelle d’accès aux quais.

Afin de faciliter les échanges intermodaux entre la gare routière et le bâtiment voyageurs SNCF, un hall intermodal sera proposé et accueillera l’espace d’information et de vente de la gare routière.

Favoriser l'intermodalité

Le projet permet de favoriser l’intermodalité entre les différents modes de déplacement : TGV, TER, cars, bus urbains, véhicules particuliers, taxis, vélos et marche. Les accès aux différents modes de transport seront ainsi plus lisibles. Les quais des bus du réseau urbain seront facilement accessibles grâce au parvis piéton.

Le planning et le coût de l'opération

Planning

  • 2019-2020 - phase administrative et réglementaire
  • 2020-2024 : travaux. Un planning détaillé sera précisé au fur et à mesure de l’avancée des études

L’organisation de la maîtrise d’ouvrage : Quimper Bretagne Occidentale désigné MOA unique pour la passerelle ferroviaire, les aménagements urbains et la gare routière, SNCF Gares&Connexions pour le réaménagement du bâtiment voyageurs, SNCF Réseau pour la mise en accessibilité des quais et les travaux connexes à la passerelle.

Coût prévisionnel

Le coût prévisionnel du projet est évalué à 33,2 million d’euros.

Il est financé par :

  • Europe ITI FEDER : 2 millions d’euros soit 6,02%
  • Europe FEDER Transport : 1 million d’euros soit 3,01%
  • État : 3,325 millions d’euros soit 10,01%
  • Région CPER : 2,784 millions d’euros soit 8,38%
  • Région Politique territoriale : 4,6 millions d’euros soit 13,85%
  • Département : 3,320 millions d’euros soit 10%
  • Quimper Bretagne Occidentale : 15,6 millions d’euros soit 46,98%
  • SNCF Gares&Connexions : 580 000 euros soit 1,75%

Concertation préalable sur le projet

L a concertation préalable du projet de réaménagement du pôle d’échanges multimodal de Quimper a eu lieu du 2 novembre au 2 décembre 2016.

Trois réunions ont été organisées durant cette période pour les élus et partenaires, les conseils de quartier et le grand public.

Quimper Bretagne Occidentale, communauté d'agglomération de Quimper
Contact

Hôtel de ville et d'agglomération de Quimper
44, place Saint-Corentin - CS 26004 - 29107 Quimper cedex
02 98 98 89 89 - contact@quimper.bzh

Horaires

Ouverture de l'accueil
En semaine : 8h30 - 18h
Samedi matin : 9h - 12h