Parcs d’activités : l'Agglomération poursuit leur développement

Accueil Toutes les actualités Habitat, logement

Parcs d’activités : l'Agglomération poursuit leur développement

Parcs d’activités : l'Agglomération poursuit leur développement Zones d'activités pluguffan
Le 24/10/2022 • Mis à jour le 25/10/2022 | 09h58

En 2022, 12 terrains situés sur des parcs d’activités ont été vendus à des entreprises par Quimper Bretagne Occidentale. Au total, l’Agglomération dispose de 44 parcs d’activités, dont 16 en commercialisation, et environ 35 hectares immédiatement disponibles sur l’ensemble des communes de la collectivité.

Chaque année, Quimper Bretagne Occidentale investit afin de développer ses parcs d’activités. Ces derniers sont diversifiés et permettent ainsi à l’Agglomération de répondre à tous types de projets : artisanat, industrie, tertiaire… En moyenne, 8 hectares de terrain sont vendus tous les ans. Les projets de vente validés en 2020 et 2021 représentent plus de 560 emplois pour 25 entreprises. Pour l’année 2022, 12 projets de vente ont déjà été validés représentant plus de 9 hectares de terrain et 10 autres projets sont à l’étude.

Nb : Ce graphique ne tient pas compte des ventes réalisées sur les terrains privés et accompagnées par QBO (Ex : Le Guellec Tubes avec 2 hectares, Sodise avec 7 hectares…)

Quimper Bretagne Occidentale commercialise en moyenne 8 hectares de terrains depuis plusieurs années. De 2017 à 2019, les ventes se sont accélérées avec 23 hectares en moyenne par an. Cette hausse est à relativiser car ils correspondent à des cessions exceptionnelles (15 Ha à Bolloré et 8 Ha à la Clinique de Bretagne Occidentale). Depuis 2020, la situation revient à la normale.

35 hectares de terrains disponibles en 2022

Sur les 44 parcs d’activités de Quimper Bretagne Occidentale, il reste 35 hectares de foncier disponibles à la commercialisation, sur 16 zones d’activités.

Les perspectives de vente de terrain 2022 sont soutenues avec une commercialisation déjà engagée de plus de 9 hectares pour 12 projets validés en bureau communautaire : une entreprise de distribution, un équipementier agroalimentaire, une entreprise de transport, un promoteur, un bureau d’étude, 5 artisans, 2 structures dans le domaine de la transition écologique.

10 autres projets sont à l’étude, certains sont structurants pour l’agglomération et représentent près de 4 hectares de terrain.

Poursuite du développement du Pôle santé de Kerlic

La clinique mutualiste de Bretagne Occidentale, le RIM 29 Sud et la Maison Médicale sont désormais installés à Kerlic, contribuant fortement à l’attractivté du parc d’activités.

Sur le pôle santé, un immeuble est construit et un autre est en cours de construction (entièrement commercialisé). Trois autres permis de construire ont été accordés et celui de l’hôtel – restaurant a été déposé.

Quimper Bretagne Occidentale va désormais faire appel à un prestataire pour une mission de prospection des entreprises dans le cadre du développement de ce pôle. Il s’agit d’enclencher un développement exogène ambitieux du parc d’activités et d’encourager l’implantation d’entreprises innovantes et à fortes valeurs ajoutées dans le domaine de la santé, au sens large, afin d’affirmer le positionnement du pôle santé à l’échelle régionale.

Une démarche de sobriété foncière

La baisse globale des terrains disponibles à la vente diminue fortement la diversité de l’offre proposée aux entreprises. La difficulté est renforcée pour les parcelles de grandes tailles. Quimper Bretagne Occidentale tient compte de cette situation en optimisant l’existant (densification) et en travaillant sur la réhabilitation de friches comme celle de l’abattoir de Volaven ou encore des Fileuses d’Arvor.

En parallèle, lors de la vente des terrains, la réalisation de villages d’entreprises est privilégiée à la vente individuelle de manière à limiter la consommation foncière et chaque projet est étudié en fonction des besoins réels.

De nouvelles zones d’activités pour répondre à la demande des entreprises

Afin de répondre à très court terme aux attentes des entreprises ; faciliter leur développement, favoriser la relocalisation des activités industrielles, mais aussi permettre le déménagement de sociétés pour accompagner les projets de renouvellement urbain, l’Agglomération met tout en oeuvre pour produire de nouvelles surfaces à aménager.

Dans un esprit de gestion économe de la ressource foncière et dans un souci de répartition territoriale équilibrée le projet communautaire a retenu les trois pôles prioritaires suivants :

  • Extension de la Z.A. de Kerjaouen – Quimper - 41 ha
  • Extension de la Z.A. de Ti Lipig- Pluguffan – 15 ha
  • Extension de la Z.A. de Lumunoc’h – Briec - 10 ha

Ces nouveaux pôles permettront la constitution de réserves foncières de grandes tailles indispensables pour le développement industriel du territoire. Ils sont par ailleurs déjà intégrés au contrat Finistère avec l’Etat de « Territoire d’Industrie ».

Enfin, l’extension de Kerourvois, sur 3 ha, est engagée et la commercialisation de la zone d’activités pourra se faire en 2024.