Déchets : une démarche partenariale pour repenser la collecte

Déchets : une démarche partenariale pour repenser la collecte

Déchets : une démarche partenariale pour repenser la collecte Traitement des ordures ménagères Photo : Pascal Perennec
Le 23/03/2021 • Mis à jour le 23/03/2021 | 15h21

Dans le cadre de ses actions en faveur du développement durable et de la création de projets fédérateurs à l’échelle de l’agglomération, Quimper Bretagne Occidentale s’engage dans un projet d’envergure en matière de gestion des déchets.

« Le marché actuel de la collecte des ordures ménagères arrive à échéance en 2022. Il est donc essentiel que nous réfléchissions collectivement à ce que sera le mode de collecte à venir.

Pour ce faire, l’Agglomération démarre une Assistance à Maitrise d’Ouvrage concernant la collecte sur l’ensemble de son territoire.

Cette réflexion s’inscrit dans un contexte réglementaire de plus en plus strict, nous imposant la mise en place de dispositions visant à réduire notre volume d’ordures ménagères. Il s’agira également de faire valoir notre volonté politique de devenir une collectivité exemplaire sur ce sujet. » explique Daniel Le Bigot, Vice-Président en charge du développement durable, de la biodiversité, de l’économie circulaire et de la valorisation des déchets et des piscines communautaires.

Ce dossier essentiel nécessite un investissement important de tous les acteurs, à commencer par l’ensemble des élus. Afin d’associer toutes les communes de l’Agglomération, un élu référent a été désigné dans chaque ville pour suivre ce projet.

« La gestion des déchets est une politique structurante du territoire, qui nous engage sur de nombreuses années, et qui sera impactante sur le quotidien des habitants.

C’est pourquoi nous avons fait le choix d’avoir une véritable gouvernance partagée entre QBO et les communes, afin de nous doter d’objectifs communs et de bâtir une réponse harmonisée sur l’ensemble du territoire, favorable à la préservation de l’environnement et cohérente avec le développement durable de l’Agglomération.

Cette méthode servira de modèle pour les autres politiques de Quimper Bretagne Occidentale, que ce soit sur la gestion des bâtiments, la politique de gestion de l’eau… »
conclut Isabelle Assih, Présidente de Quimper Bretagne Occidentale.

La quantité de déchets produits au quotidien est très élevée : nourriture, emballages, déchets de jardinage, de construction et de démolition, vêtements, meubles, sacs en plastique, déchets verts, déchets électroniques, batteries.... Le taux de déchets produit étant lié aux modes actuels de consommation et de production.

Cependant, depuis quelques années, sous l’effet conjoint de la prise en compte par la société des évolutions climatiques, de la pollution de l’air, de la contamination des sols et de l’eau ; et sous l’effet d’une législation de plus en plus ambitieuse, les pratiques changent.

Contexte et enjeux réglementaires

Le Grenelle de l’Environnement, la Loi de Transition Energétique, la Loi anti-gaspillage alimentaire et économie circulaire du 10 février 2020 prévoient la réduction des déchets, le tri des bio-déchets (2023) et la valorisation des déchets. Ces éléments sont repris dans le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets 2020-2032.

Quimper Bretagne Occidentale est responsable de la collecte et du traitement des déchets. Actuellement, du fait de la fusion encore récente entre le Pays Glazik, la commune de Quéménéven, et Quimper Communauté, chaque territoire dispose toujours de son mode de fonctionnement originel de collecte.

Sur le territoire de l’ex Quimper Communauté et sur Quéménéven, la collecte des déchets est effectuée par VEOLIA, titulaire d’un marché public de prestations de services, dont l’échéance est fixée à fin 2022. L’ex Pays Glazik organise sa collecte en régie.

L’Agglomération souhaite profiter de cette fin de marché pour remettre à plat l’organisation de la gestion déchets. Depuis la prévention, jusqu’au transfert vers les unités de traitement actuelles et futures en passant par la pré-collecte.
C’est pourquoi une mission d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage a été engagée dès à présent afin d’être opérationnel à l’expiration des contrats d’exploitation.

Objectifs :

  • Inciter les ménages et les entreprises à diminuer leur quantité de déchets,
  • Contribuer à la valorisation des déchets (sous forme de compost, d’énergie…) dans une logique d’économie circulaire.

Concertation et partenariat entre les Communes et l’Agglomération

Pour atteindre ces objectifs, QBO travaille en partenariat avec les élus des communes de l’Agglomération afin de conduire la politique déchets de manière cohérence et partagée.

Une stratégie rationnelle et pragmatique doit être partagée entre l’Agglomération et les Communes afin de développer une politique commune des déchets, harmonisée sur l’ensemble du territoire, favorable à la préservation de l’environnement et cohérente avec le développement durable des territoires.

Il est primordial d’identifier les enjeux et de maîtriser les obligations réglementaires, techniques et financières pour concevoir un service public innovant, tant sur le volet technique que financier, en adéquation avec les besoins des usagers.
Cet exercice doit permettre de repenser la politique des déchets, tout en maîtrisant la tarification pour l’usager.

Un accompagnement des habitants sera proposé afin de les informer et de les sensibiliser aux nouvelles dispositions pour permettre une gestion transparente de ce service.

Un cycle de séminaires pour déterminer la future politique commune de la gestion des déchets

L’Agglomération a décidé d’engager une réflexion globale sur la prévention, la gestion, la collecte de l’ensemble des déchets de son territoire (particuliers, professionnels...).
Pour ce faire, elle sera accompagnée par le cabinet d’étude Elcimaï.

Un premier séminaire avec les représentants de chaque commune est organisé ce lundi afin de partager l’intérêt général communautaire de la politique déchet et déterminer les futures conditions de la collecte.
Le bureau d’étude présentera son diagnostic sur les conditions actuelles de fonctionnement du service : analyse de la situation actuelle sur les aspects techniques, financiers/fiscal et réglementaires, atouts / faiblesses de la gestion et de la prévention des déchets sur le territoire.

Ce séminaire marquera le début de la 2e phase d’élaboration dédiée à la stratégie, jusqu’en octobre 2021. L’occasion de se pencher sur de multiples aspects de la collecte : le zonage ; le rythme des collectes ; la prise en compte des déchets fermentescibles ; le financement de la collecte …

La phase 3 (automne 2021 – printemps 2022) portera sur le positionnement de la collectivité sur les nouvelles modalités de collecte et préparation de leur mise en œuvre.