Un EHPAD « nouvelle génération » en construction à Penhars

Un EHPAD « nouvelle génération » en construction à Penhars

Un EHPAD « nouvelle génération » en construction à Penhars Le nouvel EHPAD de Quimper Bretagne Occidentale comprendra 141 places d’hébergement, dont 30 en unité Alzheimer, et 3 en hébergement temporaire.© Agence Le Baron architecte
Le 24/10/2019 • Mis à jour le 24/10/2019 | 17h27

Les travaux de gros œuvre du nouvel EHPAD de Quimper Bretagne Occidentale ont débuté en septembre 2019 sur le site des anciens immeubles « des Oiseaux » rue de Vendée à Penhars. Cette structure unique et plus adaptée aux attentes actuelles sera gérée par le Centre Intercommunal d’Action Sociale (CIAS) de Quimper Bretagne Occidentale qui assure depuis le 1er janvier 2019 la compétence de la gestion des EHPAD.

Ce terrain de 21 558 m2 abritait auparavant 132 logements de l’OPAC de Quimper-Cornouaille répartis sur 4 immeubles devenus obsolètes. Le nouvel établissement, remplacera à terme les EHPAD des Bruyères (Penhars, 66 places) et des Magnolias (centre-ville, 75 places) voués eux aussi à démolition.

Ce nouvel établissement permettra de maintenir auprès de la population âgée de Quimper et des alentours une offre de qualité en hébergement spécialisé dans la prise en charge de la dépendance, et ce dans un cadre convivial et accessible financièrement. L’OPAC de Quimper-Cornouaille, propriétaire des bâtiments, assure la programmation et la maîtrise d’ouvrage. En amont du choix du projet architectural, il a travaillé en étroite concertation avec le CCAS : élus, professionnels, résidents et familles.

Cette démarche de concertation s’est poursuivie, une fois le projet architectural retenu, pour apporter des améliorations et des adaptations à ce dernier. C’est le projet du cabinet d’architecte Le Baron, situé à Nantes qui a été retenu.

Cet EHPAD comprendra 141 places d’hébergement, dont 30 en unité Alzheimer, et 3 en hébergement temporaire, sur un rez-de-chaussée et trois niveaux. Ouvert sur le quartier, bénéficiant d’un jardin, lumineux, il sera équipé de technologies de pointe, de rails de transfert dans tous les logements, d’une buanderie interne, de salles de restauration à chaque étage… Une des caractéristiques du futur établissement sera son fonctionnement : en petites unités de 18-19 places, afin favoriser les échanges et la vie collective. De nombreux services seront proposés aux résidents. Le regroupement sur un même site permettra également une mutualisation des équipes de direction et de terrain, il facilitera l’activité des professionnels, qui seront au nombre de 90 environ.

L’ouverture du nouvel établissement est prévue en fin d’année 2021.

Le coût final de la construction est chiffré à 15,9 millions d’euros, l’Agence Régionale de Santé (ARS), le Conseil Départemental du Finistère et Quimper Bretagne Occidentale apportant des subventions d’investissement à hauteur de 3 millions d’euros.

Quelques dates :

  • Mai 2016 : Démarrage du relogement des habitants des immeubles
  • Août 2018 : Obtention du permis de construire
  • Juin 2018 : Début de la déconstruction des immeubles
  • Septembre 2019 : Démarrage des travaux de gros œuvre
  • Octobre 2019 : Pose de la 1ère pierre
  • Fin 2021 : Ouverture de l’EHPAD

Photo : Quimper Bretagne Occidentale / Jean-Jacques Banide

Les principes d’implantation

Le bâtiment sera implanté au milieu de la parcelle, parallèlement à la pente. Cette zone correspond à l’espace d’implantation des anciens immeubles sur laquelle l’altimétrie varie moins que sur le reste du terrain. Cette plate-forme suit la topographie du terrain et a donc une forme de boomerang. La nouvelle construction reprend cette forme pour s’implanter au mieux sur la parcelle. Un travail de terrassement permettra d’élargir cette implantation afin de ménager un parvis au nord du bâtiment et des jardins et terrasses au sud.

L’accès à l’EHPAD se fera sur la limite sud depuis la rue de Vendée.

Depuis l’entrée du site rue de Vendée, une rampe longeant la partie sud du bâtiment permet d’accéder au parvis d’entrée. Ce parvis de l’EHPAD sera tourné vers l’avenue des Oiseaux. Le bâtiment en R+3 sera composé sur chaque étage de 2 ailes d’hébergement organisées autour d’un atrium central et de locaux communs permettant d’accueillir 141 lits. Le rez-de-jardin accueillera une zone technique et une chambre funéraire accessible au public. Une unité Alzheimer sécurisée sera aménagée au 1er niveau. L’établissement sera alimenté en eau chaude par des panneaux solaires positionnés sur le toit.

Le service de soins infirmiers à Domicile (SSIAD) de Quimper et la régie technique du CCAS seront également rapatriés sur site. La parcelle sera entièrement clôturée. Pour l’accès piétons et véhicule, un portail coulissant sera installé à l’entrée avec contrôle d’accès située rue de Vendée.

© Agence Le Baron architecte

Les espaces verts

La parcelle est occupée en grande partie par un espace boisé qui sera conservé au maximum. Les espaces verts remaniés seront replantés d’arbres, de pelouses de haies et de massifs floraux. Les espaces libres seront traités sous forme de terrasses et de jardins paysagers. A l’arrière du bâtiment, côté jardin, une bande d’une dizaine de mètres de profondeur est prévue afin d’accueillir des espaces d’agréments : terrasses, cheminements en stabilisé pour la déambulation… Les talus, créés à la suite de cet espace jardin, seront plantés et paysager afin de constituer un fond visuel agréable.

Accès au terrain, stationnement

Le projet prévoit la création d’une entrée principale sur la parcelle, au niveau de l’entrée actuelle, qui donnera accès à une zone de stationnement de 14 places dont 1 pour personne à mobilité réduite devant le parvis d’entrée. Un parking de 59 places en fond de parcelle sera également créé. Il est également prévu la création d’une zone logistique qui servira d’aire de livraison (au sud de la parcelle) et qui comportera une zone de stationnement de 4 places.

Un abri cycles et des espaces de stationnement vélos extérieurs sont aussi prévu pour le personnel de l’établissement.

Des chambres adaptées et ergonomiques

Chaque chambre et salle de bain seront équipées de rails lève-malade. Ce module couvrira la totalité de la pièce. Cette solution très discrète et quasiment invisible permet un levage sûr et confortable du résident tout en offrant un environnement de travail ergonomique et sûr pour le personnel soignant.

Afin de pouvoir les installer également dans les salles de bain, celles-ci seront préfabriquées et ne toucheront pas le plafond. Il s’agit d’une 1ère pour l’OPAC, maître d’ouvrage de l’opération, mais c’est aussi une première en Bretagne.

La ville de Quimper et Quimper Bretagne Occidentale s’engage auprès de ses aînés

La ville de Quimper et l’agglomération sont engagées aux côtés de leurs aînés pour faciliter leur vie au quotidien, dans un territoire accueillant. Avec le Centre communal d’action sociale et le Centre intercommunal d’action social, Quimper et Quimper Bretagne Occidentale prennent en compte les différentes composantes du vieillissement et proposent des services répondant aux attentes de tous les seniors, à domicile comme en établissement.

Le CCAS peut mobiliser un panel de services et d’aides pour accompagner les personnes âgées, quels que soient leurs besoins. Parce que vieillir chez soi est une attente forte, le CCAS s’attache à favoriser le maintien à domicile. Et quand celui-ci n’est plus possible, d’autres solutions sont mises en œuvre.

Depuis la création de Quimper Bretagne Occidentale en janvier 2017, les compétences en matière de vieillissement et de santé sont coordonnées à l’échelle intercommunale, permettant ainsi de mutualiser les moyens humains et matériels, et de mieux lutter contre la désertification médicale. Le CIAS de Quimper Bretagne Occidentale gère actuellement quatre Ehpad sur son territoire : Les Magnolias-Les Bruyères à Quimper, Coat Kerhuel à Ergué-Gabéric, Flora Tristan à Briec et Le Steir à Plogonnec.

En savoir plus :