Contrat de ville

Dans le cadre de la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine, le quartier de Kermoysan a été retenu comme quartier prioritaire de la nouvelle politique de la ville.

Le nouveau contrat de ville, qui se déroulera sur la période 2015-2020, a été signé le mercredi 1er juillet par les partenaires engagés : l’Etat, l’agglomération, la ville, le conseil départemental, la région, la caisse d’allocation familiale, l’OPAC de Quimper Cornouaille, la caisse des dépôts et consignations.

Cette réforme a pour ambition de transformer les quartiers prioritaires en pôle de développement social, urbain et économique.

Deux critères identiques sur l’ensemble du pays ont permis au quartier de Kermoysan d’être éligible à la politique de la ville. En effet, le degré de pauvreté et de densité de la population ont été les deux éléments de la délimitation des quartiers prioritaires.

Il faut également noter que la loi du 21 février 2014 impose que l’application de ce nouveau contrat de ville soit appliqué à l’échelle de l’agglomération, afin, d’une part d’arrimer les quartiers prioritaires aux dynamiques de l’agglomération et, d’autre part, de favoriser les mobilités. Ces objectifs devront être réalisés en mobilisant en priorité les politiques publiques de droit commun.

Trois piliers structurent cette nouvelle politique de la ville :

  • la cohésion sociale,
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain,
  • le développement économique et l’emploi.

Le contenu de chaque pilier est un important travail de construction avec l’ensemble des partenaires du contrat. Il a été élaboré en prenant notamment appui sur le diagnostic initial du territoire réalisé dans le cadre de l’observatoire social et urbain.

Cohésion sociale

Les situations de pauvreté et d’isolement nécessitent une attention particulière qui s’articule au sein du pilier « cohésion sociale ».

Il s’agit d’apporter aux habitants du quartier les outils nécessaires pour favoriser leur accès aux droits et de déceler l’ensemble des freins à cet accès.

Le quartier a souvent été caractérisé par la jeunesse de sa population. Même si la situation évolue, ce public représente encore 24% des habitants du quartier.

Les enjeux d’éducation, de formation et de parentalité sont donc importants sur le territoire.

En parallèle, comme sur l’ensemble de la ville la proposition des plus de 60 ans augmente sur le quartier. Il s’agit donc d’apporter une attention particulière sur les services proposés et les aménagements à réaliser.

En matière de santé, l’Agence régionale de santé (ARS) apporte une contribution à différentes actions du territoire telles que l’Atelier santé ville. Il s’agira ici de les renforcer.

La proportion des ménages en situation d’isolement est importante sur le quartier (54%).

Le contrat de ville permettra donc de poursuivre l’analyse des besoins sur le quartier et d’apporter les réponses nécessaires. Pour répondre à diverses problématiques du quartier, la culture et le sport seront des leviers importants.

De plus, le contrat de ville aura également pour objectif de soutenir la présence associative sur le quartier et d’accompagner les associations dans leurs problématiques professionnelles.

Enfin, le contrat de ville aura pour objectif de poursuivre le travail engagé et les résultats positifs en matière de gestion de la sécurité de prévention de la délinquance.

Amélioration du cadre de vie

Le deuxième pilier a pour objectif de parachever le renouvellement urbain du quartier de Penhars-Kermoysan à travers la poursuite des opérations engagées depuis 1999 dans l’optique d’une amélioration du cadre de vie et de valorisation de l’image du quartier avec une offre de service adaptée aux besoins des habitants.

Le quartier est éligible au programme ANRU II, au titre des priorités régionales. Plusieurs projets constituent la ligne directrice concernant la poursuite de la rénovation urbaine du quartier.

Ce projet concernera notamment la démolition des logements situés rue des Oiseaux et de Pennanguer tout comme leur recomposition.

Ces deux secteurs auront ainsi vocation à accueillir la construction d’un EHPAD (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ainsi que de nouveaux logements.

En parallèle, un pôle de santé sera implanté au cœur du quartier à proximité immédiate du nouvel équipement commercial.

Le plateau sportif du lycée de Cornouaille pourra aussi être réhabilité. Enfin, le retraitement du boulevard de France devrait être finalisé et contribuera à poursuivre le désenclavement du quartier.

Développement économique et emploi

Enfin, le contrat de ville portera une attention particulière en matière de développement économique et d’emploi.

Son action sera centrée sur le renforcement de l’attractivité du quartier par un soutien à la création d’activité et au maintien des entreprises sur le territoire.

Un travail coordonné avec les différents partenaires permettra non seulement de proposer une offre de proximité mais également d’avoir une attention pour les publics non pris en charge.

Dans le cadre du contrat de ville, une prise en compte des freins liés à l’emploi sera opérée par le renforcement de l’accompagnement global des demandeurs d’emploi y compris sur le volet formation.

Conseil citoyen

Pour terminer, la participation d’habitants du quartier a été recherchée. En effet, cette mobilisation s’est réalisée dans le cadre de la création du conseil citoyen.

Cette instance composée d’habitants et d’acteurs locaux a pour objectif la participation au contrat de ville en s’inscrivant durablement dans sa réalisation et son évaluation.

Direction générale adjointe solidarités

Hôtel de ville et d'agglomération - 44, place Saint-Corentin - 29000 Quimper
Direction du service : Philippe Mauffret
Contact : 02 98 64 51 00 - ccas@quimper.bzh

Quimper Bretagne Occidentale, communauté d'agglomération de Quimper
Contact

Hôtel de ville et d'agglomération de Quimper
44, place Saint-Corentin - CS 26004 - 29107 Quimper cedex
02 98 98 89 89 - contact@quimper.bzh

Horaires

Ouverture de l'accueil
En semaine : 8h30 - 18h
Samedi matin : 9h - 12h